Fantasme (02/12/2014)

Pourquoi ne puis-je m'empêcher
De sans cesse m'imaginer
Une vie qui n'est pas la mienne?
Je prie pour que tu me retiennes!
Sans cesse je perds le courage...
Tout va très bien dans mon naufrage,
J'aime ma vie et sa routine
Malgré la douleur assassine.
Je prie pour que tout ça perdure
En même temps que je m'emmure
Dans les complaintes et mon malheur...
La fatigue est seule cause de ces pleurs!

Comment alors garder ses forces,
Prisonnière de cet épuisement?
Commençons: la première entorse
A ce futile règlement
Sera d'aller vaincre ces peurs,
D'avancer droit et sans semblants
Et de leur dire franchement
Ce qui me pèse sur le coeur.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site