Pour Raymond...

Je suis en pleine tourmente
Ils tombent comme des mouches
Je ne trouve de détente
Dans le chagrin qui me touche...

Pourquoi se lever le matin,
Courir sans but, errer sans fin?
Ils partent tous, je les envie
Je leur fais mal, ils me supplient...

Nous sommes tous inquiets pour eux
Jusqu'à quand la malédiction?
Mais si c'est nous, les malheureux,
Quelqu'un y a-t-il fait attention?

Je me détruis jour après jour,
Je les entoure de mon amour,
On me répond par de la haine,
Des reproches et d'autres migraines...

Bientôt, c'est moi qui partirai
Je m'accroche tout en le sentant
Je vais tomber ou m'envoler
Mais je ne pourrai plus faire semblant...

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site